Programme régional de résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2RS)

.

Sénégal

Le projet a pour objectif de renforcer la résilience des populations vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel  à travers l’accroissement  sur une base durable,  la productivité et les productions agro-sylvo-pastorales et halieutiques.
Composante A : Développement des infrastructures rurales : Cette composante porte sur le développement des infrastructures hydro-agricoles, les aménagements pastoraux et halieutiques, le développement des infrastructures de conservation/transformation et commercialisation et le développement des infrastructures de base.

Composante B : Développement des chaines de valeur et des marchés ruraux. Elle est articulée autour des sous-composantes suivantes : a) renforcement des capacités ; b) développement des filières végétales, c) développement des filières animales, d) développement des filières halieutiques e) amélioration de l’accès aux marchés et au financement ; f) recherche-développement  et innovation technologiques  résilientes : g) promotion de l’emploi des jeunes et h) renforcement de la nutrition.

Composante C : Gestion et coordination du programme : Cette composante comprend les sous composantes portant sur  a) la coordination des activités du programme, b) la gestion administrative, comptable et financière, c) les acquisitions des biens, travaux et le  suivi-évaluation de l’exécution du programme et e) la mise en œuvre du PGES.

Le cout du projet est de 26,18 millions d’UC dont 22,25 millions d’UC pour la contribution de la BAD et 3, 93 millions d’UC pour le pays. La durée du projet est de 5 ans.
Notre équipe
Nos coordonnées.

Pour les infrastructures hydroagricoles, le projet a construit 23 petits ouvrages de retenue, aménagé 377 ha par Extension de petits systèmes d’irrigation, 1 477 ha de terres agricoles en aval des petits

barrages, 193,8 ha de basfonds rizicoles, 64,49 ha de        micro   périmètres irrigués     par       pompage, 545,25 ha de périmètres maraîchers de système solaire pour les jeunes et femmes et réalisé ou réhabilité 5 digues anti sel permettant de protéger plus de 7 510 ha de terres. 

Concernant les aménagements et infrastructures pastoraux, le projet a réalisé 33 points d’eau pastoraux constitués de mares, de puits et de mini forages, 6 parcs à vaccination, 4 marchés à bétail.

Par rapport aux infrastructures de stockage, de transformation et de commercialisation, les réalisations ont concerné 36 magasins de stockage d’une capacité de 60 à 120 tonnes, 7 magasins d’aliments de bétail, 24 plates-formes multifonctionnelles, 2 nouvelles mini laiteries, 5 mini laiteries réhabilitées, 12 bâtiments pour tank à lait, 5 mielleries équipées, 44 km de pistes. 

En matière d’infrastructures sociales de base, le projet a réalisé 19 points d’eau villageois et 7 centres santé.

Dans le cadre de la promotion aquacole, les infrastructures mises en place ont concerné la réalisation de 4 écloseries, de 8 fermes de pré-grossissement, de 13 fermes de grossissement, d’un marché de poisson réhabilité, d’un quai de débarquement de poissons, d’une unité de fabrique d’aliments de poisons, d’un centre de dégorgement réhabilité.

Sénégal : Système solaire de périmètre de maraîcher