Programme régional de résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2RS)

.

Mali

L’objectif sectoriel est de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel ainsi qu’à une croissance inclusive en vue de l’élargissement des opportunités économiques pour les femmes et les jeunes.
L’objectif spécifique du P2RS est d’accroître, sur une base durable, la productivité et les productions agro-sylvo-pastorales et halieutiques au Sahel.

Composante A : Développement des infrastructures rurales : Cette composante porte sur le développement des infrastructures hydro-agricoles, les aménagements pastoraux et halieutiques, le développement des infrastructures de conservation/transformation et commercialisation et le développement des infrastructures de base.

Composante B : Développement des chaines de valeur et des marchés ruraux. Elle est articulée autour des sous-composantes suivantes : a) renforcement des capacités ; b) développement des filières végétales, c) développement des filières animales, d) développement des filières halieutiques e) amélioration de l’accès aux marchés et au financement ; f) recherche-développement et innovation technologiques résilientes : g) promotion de l’emploi des jeunes et h) renforcement de la nutrition.

Composante C : Gestion et coordination du programme : Cette composante comprend les sous composantes portant sur a) la coordination des activités du programme, b) la gestion administrative, comptable et financière, c) les acquisitions des biens, travaux et le suivi-évaluation de l’exécution du programme et e) la mise en œuvre du PGES.

Le Projet 1, d’une durée de 5 ans, a un coût estimé à 42,81 millions d’UC soit 31,94 milliards de FCFA. Ce coût est reparti entre un prêt et un don FAD de 18,195 millions d’UC chacun soit au total 27,15 milliards de FCFA (85%), Gouvernement du Mali pour 5,53 millions d’UC soit 4,14 milliards de FCFA (13%) et les bénéficiaires pour 0,89 millions d’UC soit 650 millions de FCFA (2%).
Notre équipe
Nos coordonnées.

Concernant les infrastructures et aménagements pastoraux, le projet a réceptionné provisoirement 6 marchés à bétail, 14 parcs de vaccination et 12 aires d’abattage modernes. Pour l’aménagement de 5 périmètres pastoraux et le balisage de 200 Km de couloir de transhumance, le contrat a été signé le 06 juillet 2020 pour un montant de 190 863 340 FCFA HT/HD et les travaux, financés par la contrepartie du Gouvernement du Mali démarreront suite au paiement de l’avance de démarrage. 

Mali : Aire d’abattage